Attention! Il se peut que la version de votre navigateur soit obsolète.

Utilisez un navigateur compatible pour assurer une navigation optimale et sûre sur notre site Web. Pour obtenir plus de renseignements, cliquez ici.

Placements CI
Recherche:       Aller
    Recherche avancée de fonds

Accueil À Propos de nous Contactez-nous CI Financial   Plan du site English
Accès - Clients
Accès - Conseillers
Produits
Prix et rendements
Services
Gestionnaires
French
Centre d'apprentissage
Principes des placements
Centre d'information fiscale
Centre REEE
FAQ

Carrières
    MARKETS


 
    Related Businesses
 
CI Institutional Asset Management


Lessentiel sur les placements

La puissance de la capitalisation

La capitalisation, c’est-à-dire l’intérêt sur l’intérêt, peut être illustrée par une anecdote des temps anciens.

Un maharaja gouvernait la vallée de l’Indus dans le nord de l’Inde au Vie siècle. Lassé, il demanda à un de ses sujets d’imaginer pour lui un nouveau jeu. Ce dernier créa alors le «chaturanga», un jeu militaire joué sur une planche de 64 carrés, l’ancêtre de l’actuel jeu d’échecs. Enchanté, le maharaja demanda à son sujet ce qu’il voulait comme récompense.

«Peu de choses, répondit-il, un simple grain de blé sur le premier carré, deux grains sur le second, quatre sur le troisième, huit sur le quatrième et ainsi de suite sur toute la planche de jeu.»

En calculant la récompense de son sujet, le maharaja découvrit qu’avant même d’avoir franchi la moitié de la planche, il devait à son sujet plus de grains de blé que n’en comptait l’Inde toute entière. Il résolut son problème en commandant l’exécution de son sujet.

Le sujet obtenait un rendement de 100 % par carré, ce qui est nettement supérieur à ce qu’on peut espérer sur le marché. Cependant, c’est ainsi que fonctionne le principe de la capitalisation des intérêts. L’intérêt sur l’intérêt peut s’accumuler sur une longue période.

Supposons que vous avez un fonds de placement qui produit un rendement de 8 % par année. Si vous investissez 1 000 $ annuellement et que vous laissez tout votre argent dans le fonds, après 25 ans, vous aurez accumulé 73 110 $. Si vous investissez 10 000 $ annuellement, après 25 ans vous aurez 731 100 $.

Investir à long terme en réinvestissant les gains peut être payant. Le rendement annuel fait aussi une grande différence. Si votre fonds produit un rendement de 10 % plutôt que de 8 %, au bout de 25 ans, votre pécule passe à 983 500 $, soit un gain de 252 400 $ pour le même placement annuel, mais un taux de rendement de 2 % plus élevé.

Par conséquent, les deux facteurs les plus importants en matière de capitalisation sont le temps et le taux de rendement. La puissance de la capitalisation nous amène à formuler certaines règles générales en matière de placement :

  • Ne laissez pas votre argent s’accumuler sans produire d’intérêt. L’argent qui dort sous votre matelas ou dans un compte bancaire ne portant pas intérêt produit 0 % par année. Si vous tenez compte de l’inflation, vous constatez que vous perdez chaque année de l’argent au rythme du taux d’inflation.

  • Quel que soit le montant de votre placement, effectuez des dépôts réguliers. En omettant un seul placement de 100 $ par année à un taux de 12 %, cela représentera une perte de 13 333 $ après 25 ans.

  • Recherchez les placements qui produisent le meilleur taux de rendement sans pour autant risquer de perdre le sommeil. De petites différences dans le rendement peuvent représenter une grosse somme sur plusieurs années.

  • Prévoyez une réserve qui couvre plusieurs mois de salaire et à laquelle vous pourrez accéder en tout temps en cas d’urgence, par exemple si vous perdez votre emploi. Même un rendement de 15 % sur votre placement sur 25 ans ne sert à rien si vous devez payer une énorme pénalité parce que vous devez encaisser votre argent de manière anticipée.

  • Chaque dollar que vous devez, que ce soit sur une carte de crédit, un prêt personnel ou un prêt hypothécaire est un dollar que vous n’investissez pas. Remboursez vos prêts après impôt le plus rapidement possible pour libérer votre argent et le faire fructifier pour vous et non pour vos créanciers.

  • Demandez à votre conseiller en placement comment profiter au maximum de la puissance de la capitalisation selon votre situation financière et le montant que vous pouvez investir. Différentes possibilités existent selon le risque et le taux de rendement, et un conseiller en placement peut vous aider à faire le meilleur choix.

En suivant ces règles générales, vous pourrez accumuler une jolie somme pour vous, sans risquer de subir le même sort que le pauvre sujet du maharaja.

retour »

 
  Vie prive et scurit | Notices juridiques   Les fonds mentionnés sur ce site s'adressent uniquement aux résidents du Canada. © 2017 CI Financial Corp.