Le paysage changeant de la retraite

Les investisseurs font face à de nouveaux défis lorsqu'ils prennent leur retraite

Au Canada, les enfants du baby boom constituent la plus grande proportion de la population, et ils sont à l'âge de la retraite. Leur principale préoccupation est d'avoir un revenu de retraite qui répondra à leurs besoins. Les baby-boomers les plus vieux ont 65 ans ou plus, et sont donc considérés comme des personnes en âge de prendre leur retraite. Selon Statistique Canada, les aînés représentent actuellement 15 % de la population. Des prévisions estiment qu'ils représenteront entre 23 % et 25 % de la population en 2036.

Les Canadiens qui se rapprochent de la retraite se méfient des actions qui viennent de traverser une période de volatilité accrue. Cependant, ils ont toujours besoin et le souhait d'investir dans des placements qui offrent un potentiel de croissance. En même temps, ils ont besoin d'une source de liquidités durable, une fois à la retraite.

Les taux d'intérêt sont prévus demeurer à de très bas niveaux

On prévoit que les taux d'intérêt resteront faibles pour une période prolongée. Cela signifie que les placements traditionnels à revenu fixe, considérés à bas risque, qui sont liés étroitement aux taux d'intérêt, pourraient ne pas offrir un revenu indexé sur l'inflation et les taxes. Par exemple, le rendement des obligations d'État du Canada à 10 ans est passé d'environ 7,5 %, en 1993, à environ 1,9 %, en janvier 2013, selon les données de la Banque du Canada.

 


Source : Bloomberg